Pourquoi un projet éolien ?

Une contribution à l’atteinte des objectifs énergétiques à toutes les échelles

En 2008, le « Paquet Climat-Energie » de l’Union Européenne fixait l’objectif du « 3 x 20 » pour la politique énergétique de chaque Etat européen : faire passer la part des énergies renouvelables à 20% dans le mix énergétique européen, réduire les émissions de CO2 des pays de l’UE de 20% et accroître l’efficacité énergétique de 20% d’ici à 2020.

En 2015, la Loi sur la Transition Energétique pour la Croissance Verte (LTECV) a fixé un objectif de 32% d’énergies renouvelable dans la consommation finale d’énergie en 2030, avec un taux d’électricité renouvelable de 40%.

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) prévoit également que l’énergie éolienne devienne une des principales sources d’électricité renouvelable en France.

Mi 2018, la région Grand-Est comptait 241 parcs éoliens pour une puissance totale installée de 3347 MW. Les objectifs combinés des précédentes régions Champagne-Ardenne, Lorraine et Alsace, confèrent à la région Grand-Est un objectif d’installation de 4 477 MW d’éolien terrestre à l’horizon 2020.

La Région doit définir, dans le cadre de son Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET), un nouvel objectif ambitieux et atteignable pour le développement des énergies renouvelables et notamment de l’éolien à l’horizon 2030.

Historique

mai 2017

- Présentation du projet au maire de Chantraines

juin 2017

- Délibération favorable du conseil municipal en faveur de l’étude du projet éolien

été/automne 2018

- Rencontre des propriétaires et exploitants agricoles concernés par la zone d'implantation potentielle du projet éolien

février 2018

- Lancement de l'étude environnementale (faune, flore et habitats)

mai 2018

- Lancement de l'étude paysagère

automne 2018

- Campagne de mesures acoustiques

Zone d’implantation potentielle

Études

L’étude environnementale

Le centre permanent d'initiatives pour l'environnement (CPIE) du Pays de Soulaines a été missionné par JPee afin de réaliser l’état initial et l’analyse des impacts sur l’environnement (faune, flore et habitats).

Pour l'ornithologie : 31 jours d'observation et de recensement notamment pendant les différentes phases de migration prénuptiale, nidification, migration postnuptiale ;

Une attention particulière a été portée à l'observation du Milan royal.

Pour les chiroptères : 9 nuits de recensement entre mars et octobre 2018, également deux enregistreurs (batcorder) ont été installés entre avril et novembre 2018 pour mesurer l'activité en hauteur des chauves-souris, en lisières des boisements à proximité de la zone d'implantation, aux lieux-dits Poirier de Liard et le Baney.

Cet état initial permet de guider JPee dans le choix d’implantation des éoliennes en fonction des sensibilités détectées. De même, la configuration finale retenue du projet a pour but d’éviter ou de réduire au maximum les impacts.

Carte des périmètres d'inventaires (source : CPIE Pays de Soulaines)

 

L’étude acoustique

 

Le bureau d’études GAMBA a été missionné pour l’étude acoustique.

Une campagne de mesures a été menée du 24 octobre au 7 décembre 2018.

L'ambiance acoustique a été étudiée au niveau de 4 points de mesure : depuis les bourgs de Chantraines, Blancheville, Cirey-les-Mareilles ainsi que depuis l'étang de Buée.

La zone d’étude a ainsi été cartographiée acoustiquement. A partir des résultats de cet état initial, l'impact prévisible des éoliennes peut être simulé.

Points de mesure pendant la campagne acoustique

L’étude paysagère

 

Le bureau d’études Matutina a été missionné pour réaliser l’étude paysagère du projet.

Les missions sont les suivantes : caractérisation et référencement des paysages caractéristiques, des sites et monuments patrimoniaux, simulation de plusieurs variantes d’implantation, une quarantaine de photomontages depuis les entrées et sorties de villages, depuis les axes routiers et les monuments historiques. Les photos panoramiques ont été prises lors d'une campagne à l'automne 2018. Les simulations visuelles seront réalisées lorsque l'implantation sera définie.

Plusieurs aires d'étude autour de la zone de projet ont été considérées.

Carte des aires d'étude

  • 2017

    Préfaisablilité : Détermination d’une zone propice au développement éolien, rencontre des parties prenantes (maire, conseil municipal, propriétaires et exploitants agricoles), levée des principales servitudes

  • 2018-2019

    Développement : étude d’impact sur l’environnement (écologie, paysage, acoustique), montage du dossier de demande d’autorisation environnementale

  • Aujourd’hui

    Finalisation des études, analyse des variantes et choix de l’implantation optimale

  • mi 2019 – 2020

    Instruction : dépôt du dossier auprès des services de l’État pour instruction, recevabilité, enquête publique, Commission Départementale de la Nature, des Paysages et des Sites, arrêté préfectoral

  • 2021

    Pré-construction : étude de raccordement, financement

  • 2022

    Construction du parc éolien

  • 2023

    Mise en service du parc et production d’électricité 100 % renouvelable

  • 2045

    Démantèlement / Repowering