Label Energie française

JPee – société française indépendante – développe, finance, construit et exploite des parcs éoliens et des centrales photovoltaïques depuis 2004.

En partenariat avec :

Commune de Chantraines

JPee est présent sur toute la France.
Cliquez sur la région pour en savoir plus :

Comprendre l'éolien :

2018

Depuis 2017, une zone propice à l’implantation d’un parc éolien a été identifiée sur le territoire de Chantraines.

Après avoir recueilli l’accord du conseil municipal, la société JPee a initié des études de faisabilité technique et environnementale.

A la lumière des résultats de ces études, différentes variantes d’implantation ont été étudiées et permettent aujourd’hui de définir un projet éolien adapté au territoire et en adéquation avec les enjeux humains et environnementaux du site.

Ce site internet présente les caractéristiques du projet, son avancement et les actions à venir.

Actualités Juin 2022

Enquête publique

Le dossier de demande d’autorisation environnementale a été déposé à la Préfecture de Haute-Marne en octobre 2019. Jugée complète et recevable, la demande d’autorisation a été soumise à une enquête publique comme le prévoit la procédure d’instruction.

L’enquête publique s’est tenue du 16 mai au 14 juin 2022. 

le commissaire enquêteur a rédigé un rapport auquel JPee a apporté des réponses et compléments. A la suite de cet échange et en s’appuyant sur l’analyse de cette consultation, le commissaire enquêteur a donné son avis sur le projet.

Cet avis, s’ajoutant à ceux des services de l’Etat et des collectivités consultées, permettra à la Préfète de Haute-Marne de prendre la décision d’autoriser ou non ce projet.

L’implantation des éoliennes

Le parc éolien des Rainettes est constitué de 4 éoliennes, d’une hauteur totale de 150 mètres.

Eoliennes

Pour définir une zone favorable à l’implantation d’un projet éolien, JPee doit respecter des contraintes techniques et servitudes réglementaires.

Pour le site de Chantraines, les éoliennes ont dû s’implanter :

  • à plus de 500 mètres des habitations ;
  • à plus de 150 mètres des routes départementales.

Le modèle d’éolienne envisagé

Nombre d’éoliennes : 4

Modèle : Nordex N117 ou Vestas V110

Puissance unitaire : 2,2 MW

Hauteur totale : 150 mètres

Longueur des pales : 55 mètres

Les caractéristiques techniques

9,6 MW

puissance installée

3 878

foyers alimentés

1 412

tonnes CO2 évitées

MW : Mégawatt | Nombre de personnes alimentées : en considérant 4 900 kWh/foyers/an (avec chauffage électrique) – 2,3 personnes/foyer | Tonnes de CO2 évitées : 75 g CO2/kWh évités pour l’éolien et 39 g CO2 évités pour le solaire en comparaison avec le mix énergétique français (ADEME 2015)

Les études menées

La mise en place d’études sur le territoire a permis de guider JPee dans le choix d’implantation des éoliennes en fonction des sensibilités détectées. La configuration retenue du projet a pour but d’éviter ou de réduire au maximum les impacts. Vous trouverez ci-dessous un résumé des différentes études menées par JPee sur le territoire.

L’étude environnementale

CPIE Pays de Soulaines

Domaine Saint-Victor
10200 Soulaines-Dhuys

Le centre permanent d’initiatives pour l’environnement (CPIE) du Pays de Soulaines a été missionné par JPee afin de réaliser l’état initial et l’analyse des impacts sur l’environnement (faune, flore et habitats).

Pour l’ornithologie : 31 jours d’observation et de recensement notamment pendant les différentes phases de migration prénuptiale, nidification, migration postnuptiale ;

Une attention particulière a été portée à l’observation du Milan royal.

Pour les chiroptères : 9 nuits de recensement entre mars et octobre 2018, également deux enregistreurs (batcorder) ont été installés entre avril et novembre 2018 pour mesurer l’activité en hauteur des chauves-souris, en lisières des boisements à proximité de la zone d’implantation, aux lieux-dits Poirier de Liard et le Baney.

Cet état initial a permis de guider JPee dans le choix d’implantation des éoliennes en fonction des sensibilités détectées. La configuration retenue du projet a pour but d’éviter ou de réduire au maximum les impacts.

L’étude paysagère

Agence Matutina

12 avenue des Prés
75180 Montigny-le-Bretonneux

Le bureau d’études Matutina a été missionné pour réaliser l’étude paysagère du projet.

Les missions sont les suivantes : caractérisation et référencement des paysages caractéristiques, des sites et monuments patrimoniaux, simulation de plusieurs variantes d’implantation, une quarantaine de photomontages depuis les entrées et sorties de villages, depuis les axes routiers et les monuments historiques. Les photos panoramiques ont été prises lors d’une campagne à l’automne 2018. Les simulations visuelles seront réalisées lorsque l’implantation sera définie.

Plusieurs aires d’étude autour de la zone de projet ont été considérées.

L’étude acoustique

Bureau d’études Gamba acoustique

163 rue du Colombier
31670 Labège

Le bureau d’études GAMBA a été missionné pour l’étude acoustique.

Une campagne de mesures a été menée du 24 octobre au 7 décembre 2018.

L’ambiance acoustique a été étudiée au niveau de 4 points de mesure : depuis les bourgs de Chantraines, Blancheville, Cirey-les-Mareilles ainsi que depuis l’étang de Buée. La zone d’étude a ainsi été cartographiée acoustiquement. A partir des résultats de cet état initial, l’impact prévisible des éoliennes peut être simulé.

L’intégration du projet

Depuis Rochefort-sur-la-Côte (Ball-trap par la route de Chantraines) – 2,4 km de l’éolienne la plus proche
Depuis la D44 à l’entrée ouest de Chantraines – 1,3 km de l’éolienne la plus proche
Depuis la D44 à l’entrée de Blancheville – 1,5 km de l’éolienne la plus proche
Depuis Blancheville, à l’intersection de la D44 et de la route locale – 2,2 km de l’éolienne la plus proche
Depuis la D674 au sud de la commune d’Andelot-Blancheville – 3,6 km de l’éolienne la plus proche
Depuis l’intersection des D137 et D674 au sud de Chantraines – 1,2 km de l’éolienne la plus proche
Depuis la D674 face au bois du Chênois à Mareilles – 1,3 km de l’éolienne la plus proche
Depuis le croisement de la D674 et la D161 menant à Treix – 7,3 km de l’éolienne la plus proche

La concertation

Tout au long du développement du projet, JPee souhaite informer au mieux la population avec :

Création d’un comité de suivi

Composé d’élus et d’habitants de la commune, le comité se réunit régulièrement afin d’avoir une présentation de l’avancement du projet. Lors de sa première réunion, le comité a choisi le nom du parc : parc éolien des Rainettes, clin d’œil à l’origine du nom de la commune.

Une opération de financement participatif dédiée au projet




Cette opération offre la possibilité aux riverains et aux collectivités locales d’investir dans une épargne verte, tout en participant à la transition énergétique du territoire, au plus près de chez eux.

Les mesures d’évitement et de réduction des impacts

Une fois les enjeux identifiés dans les états initiaux des études menées, nous pouvons appliquer des mesures dans le cadre du processus Éviter, Réduire, Compenser (ERC) afin que le projet ait un impact le plus faible possible.

Voici quelques mesures qui seront prises dans le cadre de ce projet.

Mesures écologiques

  • Gabarit d’éolienne avec une hauteur d’environ 30 mètres entre le bas de la pale et le sol : impact réduit sur l’avifaune et les chiroptères à basse altitude ;
  • Implantation à plus de 200 m des boisements et des haies
  • Mise en place de bridages spécifiques en fonction des saisons et de l’activité de l’avifaune (Milan royal) et des chiroptères ;
  • Chantier prévu en dehors des périodes des nidification ;
  • Protection des nids de Busard sur les parcelles agricoles.

Mesures paysagères

  • Implantation suffisamment distante de la Côte de Meuse;
  • Plantation de linéaires de haies afin de créer un masque végétal autour des habitations les plus proches ;
  • Intégration des postes de livraison.

Mesures acoustiques

  • Mise en place d’un bridage acoustique spécifique.

Des retombées économiques durables

L’implantation d’éoliennes génère de nombreuses retombées économiques locales pour le territoire.

Simulation des retombées territoriales pour 1 éolienne de 2,2 MW de puissance installée :

  • environ 11 000 €/an de revenus liés à la fiscalité et aux servitudes pour la commune de Chantraines ;
  • environ 10 000 €/an de revenus fiscaux pour la communauté de communes Meuse Rognon ;
  • environ 10 000 €/an de fiscalité pour le Département et la Région.

Les taxes auxquelles un parc est soumis sont :

  • la Taxe Foncière sur les propriétés Bâties
  • la Cotisation Foncière des Entreprises
  • la Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises
  • l’Impôt Forfaitaire sur les Entreprises de Réseaux

Les montants présentés sont susceptibles de changer en fonction de l’évolution annuelle des taux liés à la fiscalité.

Nous contacter

Contactez-nous